LE CHEVALIER BLANC un film de Bernard Yerlès

un film de Bernard Yerlès
Production : Noonz - Padam Productions - Boîte Noire - KOKO arrose la culture
PNG - 851.1 ko
Une gare de province. Un train. Un homme en descend, commande un taxi. Sur la route sinueuse du retour, il se souvient des circonstances de son départ. Arrivé chez lui, il découvre une lettre sur la commode. Sa femme est absente, elle est allée rejoindre son amant. L’homme attend son retour.
Un petit garçon, la nuit, dans son lit. Il écoute les bruits en provenance de la chambre voisine. Il se lève et va ouvrir la porte, poussé par la curiosité. Il surprend sa mère en pleine étreinte avec une femme. Il descend dans le salon, et découvre son père qui s’apprête à dormir dans le canapé-lit.
Un chevalier blanc parcours la campagne à brides abattues à la recherche de traces et d’indices. Ceux-ci mènent à un refuge de montagne. L’épée à la main, il en fracasse la porte pour y découvrir sa dame en train de se faire prendre, robe retroussée, par son rival. Il les égorge dans un bain de sang.
Trois histoires parallèles, mêlées les unes aux autres, racontent la quête amoureuse, chaotique et chevaleresque, fantasmatique et éternelle, d’un homme, d’une femme en proie à leurs rêves, leurs démons, leurs doutes.